Bore-out: comment manager l’ennui au travail?

Nathalie Martin

On parle beaucoup de burn out et c’est maintenant un phénomène sur lequel les managers et RH sont sensibilisés mais on connaît beaucoup moins bien le bore-out dont les effets sont tout aussi dévastateurs.

Selon Delphine Hosy, enseignant chercheur à l’ESAIP, le bore-out est : « une saturation du travail non par excès mais par manque d’activité » (Source courrier cadres février mars 2019).

Il y a plusieurs stades d’ennui :

  • Un ennui à court terme lié à certaines tâches répétitives qui nous semblent manquer cruellement d’intérêt ce qui entraîne invariablement une perte de motivation au travail.
  • L’ennui qui survient car on a fait le tour du poste ou le poste a été transformé et est aujourd’hui dénué d’intérêt car seules sont restées les tâches administratives ou purement routinières mais la partie qui nous intéressait le plus a été confiée à un autre service.
  • Et le dernier stade qui est la perte totale de sens dans la globalité e son activité professionnelle.

Quelle est l’incidence du bore-out pour l’entreprise ?

Perte de productivité, absentéismes répétés voire un risque que le salarié parle en mal de l’entreprise et que cela ne joue sur sa notoriété ce qui pourrait entraîner des difficultés à recruter.

Comment manager l’ennui ?

Quand un manager voit un de ses collaborateurs manifester un de ces symptômes le premier conseil est de provoquer un entretien, formel ou non avec son collaborateur non pas avec la ferme intention de « lui rentrer dedans » mais avec une posture coach qui questionne ouvertement et avec bienveillance. C’est un moment d’échange privilégié qui doit être placé sous le signe de l’authenticité et de la confiance. Un coach ou consultant extérieur peut également mener l’entretien et avoir un rôle de facilitateur.

Impliquer le collaborateur dans une démarche d’innovation participative, à la recherche de propositions afin d’enrichir le contenu de son travail.  Si ce sentiment est plus global, ce peut-être l’occasion d’un brainstorming d’équipe soit pour répartir le travail différemment ou pour définir ensemble de nouveaux challenges en cohérence avec la stratégie globale de l’entreprise.

Dans la lignée de l’entretien professionnel, ce peut-être également l’occasion d’explorer avec son collaborateur les passerelles métiers possibles et comment il pourrait acquérir de nouvelles compétences.

Et si l’entreprise ne pouvait plus offrir de cadre épanouissant ? Et oui cela arrive. Parce qu’on ne peut sans cesse transformer les organisations et créer de nouveaux postes il faut être au clair avec l’idée que l’épanouissement de notre collaborateur en bore-out passera peut-être par un accompagnement hors de l’entreprise. Un bilan professionnel approfondi est l’occasion de permettre à votre collaborateur d’explorer de nouveaux horizons professionnels pour le retrouver du sens et de la motivation ailleurs. Vous vous quitterez mais en bons termes et il est à ne pas douter qu’il parlera en bien de vous et de votre entreprise car vous l’aurez écouté et pris en compte ses propositions.

Au final ce sera l’occasion de remettre en question l’organisation de votre équipe avec un souffle nouveau. La lutte contre l’ennui au travail doit participer d’une démarche globale d’entreprise. Si vous ne savez pas par où commencer, faites-vous aider !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *